LE BASKET MASCULIN EN PLEIN ESSOR

   Même si le basket féminin tourne toujours au BVT et que c'est là que nous pouvons observer la plus grande régularité en terme de niveau de pratique et de résultats (le club compte de nombreux titres en jeunes mais également de belles saisons séniors depuis une décennie), on peut aisément observer un nouveau "basketboom" au niveau de la section masculine ces dernières saisons. Si on peut encore entendre dire de-ci de-là que le Basket des Vallons de la Tour est prioritairement orienté sur ses filles, la récente courbe de croissance des licenciés hommes du club ainsi que les derniers résultats sportifs de nos équipes jeunes et adultes sont la preuve que notre section masculine va de mieux en mieux et pourrait bien égaler la réputation des filles dans les prochaines années.

Le Basket attire aujourd'hui plus de garçons que de filles...

   Si nous revenons ne serait-ce que 10 ans en arrière, le nombre de licenciés filles dépassait largement le nombre de licenciés garçons dans les catégories U9 et U11. "Le basket a longtemps été considéré comme un des seuls sports collectifs accessible aux filles" témoigne un des responsables jeunes du club. "Là où en 2006 nous pouvions compter 25 jeunes joueuses inscrites dans la catégorie U11F et où 3 équipes U13F étaient engagées en championnat, nous avions beaucoup de mal à attirer des garçons au basket. Ils préféraient à l'époque le rugby ou encore le foot et avaient du mal à passer la porte du gymnase. 12 ans plus tard, c'est complètement l'inverse. En ce début de saison 2019-2020, le BVT compte 29 garçons inscrits en U11 alors que nous luttons pour avoir 12-13 filles du même âge". Pourtant, on peut dire que le club se donne du mal pour tenter d'enrayer le phénomène de "masculinisation" et intervient dans les écoles des communes avoisinantes. "Nous intervenons sur Jean Rostand, La Chapelle de la Tour, St Clair de la Tour et Cessieu, ce qui est énorme puisque nous n'avions aucun besoin de faire ces démarches il y a 3 ans. Aujourd'hui, il existe une réelle concurrence et alternatives au basket. Chez les filles, le football mais également le rugby se développent et on le ressent sur le nombre d'équipes inscrites chaque saison". 

   Si les efforts sont considérables pour tenter de "recruter" des jeunes joueuses dans les catégories de l'école de basket (U7, U9 et U11), la demande augmente fortement du côté des garçons depuis quelques temps. "Nous avons cette saison plus de 25 U11 garçons et engageons 3 équipes en championnat ce qui n'est clairement jamais arrivé au club. C'est un véritable record et une réelle satisfaction puisque, en plus de la masse considérable de gars, la qualité est aussi présente et le travail effectué en amont par Carole CRETINON en U9 et Sandrine MOULIN en U7 y est pour beaucoup. Nous avions eu un trou dans les effectifs sur les générations allant de 1998 à 2002 et on peut d'ailleurs facilement le vérifier puisque, cette saison, aucune équipe U17 masculine n'est engagée en championnat. Tout le monde a été rapatrié en U20M".

La qualité autant que la quantité

   Le BVT est réputé pour être un club formateur. On ne compte plus le nombre de jeunes "made in BVT" à avoir fréquenté les centres de formation ou encore les différentes séléctions (départementales, régionales et nationales). Le club a aussi remporté de nombreux titres de champion de l'isère et champion des alpes entre 2006 et 2019. Les U20F ont aussi fait une finale de Coupe de France il y a quelques saisons de celà... Le travail des formateurs et des bénévoles paye et se bonifie avec le temps. Cependant, si on regarde les 5 derniers exercices, la formation de nos garçons fonctionne peut-être encore mieux que celle des filles. Si l'Elan Basket Féminin (CTC entre BVT et Cessieu) figure régulièrement au plus haut niveau régional, celui de nos équipes masculines progresse et revient proche des standards du club. En l'espace de 2 ans, nos U13M ont été champions des Alpes puis champions de l'Isère. Cette année ils évoluent à nouveau en ligue et ont débuté leur campagne de la meilleure des façons possible avec 2 succès consécutifs. Pour nos U15M, malgré les départ de 2 joueurs en championnat de France Elite vers Challes la Ravoire (Raphael LAURENT et Nathan MOULIN), le BVT compte 2 équipes engagées et 22 joueurs licenciés. Si on ajoute les 19 U13M, et les 29 U11M, la génération 2005-2010 compte près de 70 joueurs. "Nous avons bon espoir de pouvoir fabriquer de vrais bons joueurs pour les niveaux supérieurs mais également pour nos équipes adultes d'autant plus que la formation reste aujourd'hui notre principale ressource" précise Robin CROCHAT, coach des U13M. "Nous avons également renforcé notre staff puisque tous les entraîneurs de nos équipes, de U11 à U15, sont diplômés d'état. Stephane TREVISI est sur les U11M, je suis sur les U13M et Benjamin FRALON s'occupe des U15M. Ces 70 jeunes joueurs sont donc encadrés le mieux possible a travers un projet de jeu commun."

   Cette saison, le club compte 1 joueur au pôle espoir des Alpes de Voiron, 3 U15M partis jouer en prêt au plus haut niveau national et sur les U13, 5 joueurs sont encore dans la selection départementale 2007 et 2008 et participeront au prochain TIC et Tournoi des Etoiles de décembre. "C'est très important pour nous de valoriser les départs de nos joueurs les plus doués car nos équipes séniors filles et garçons ont souvent bien tournées quand nos jeunes revenaient après leurs expériences à plus haut niveau". Le club pousse donc ses plus beaux potentiels à découvrir autre chose et valorise également ses principes de formation à travers cette tolérance aux départs vers le plus haut niveau. "Nous tenons à pousser nos jeunes à partir si nous sommes dans l'incapacité de leur proposer ce qu'ils méritent chez nous. Nous gardons des liens forts avec eux et je pense qu'ils sont reconnaissants et n'oublient pas d'où ils viennent... C'est un réel objectif pour nous...".

Et chez nos séniors? C'est pareil...

   Le "basketboom" masculin s'observe également chez nos adultes. Là où il était difficile il y a quelques saisons d'avoir un groupe sénior complet, le BVT compte cette année deux équipes masculines. Notre équipe fanion vient de remonter en RM2 après avoir connu un creux de quelques saisons et peut compter sur un effectif de qualité pour défendre ses chances de monter, encore une fois, à l'échelon supérieur en fin de saison. Là aussi, la formation BVT est fortement présente des plus jeunes jusqu'au plus anciens: Etienne LAZZAROTTO, ancien joueur pro qui a débuté le basket au club, Sylvain JACQUEMOND, Rob CROCHAT, Rob THOMAS, Valou EYRAUD, Clem BAER, Ben LERICHE, Enzo TREVISI, Cristo PACHECO... ils ont tous évolué dans les catégories jeunes du club et proposent aujourd'hui un basket de qualité à un niveau qui reste plutôt intéressant. Une équipe réserve est également en place depuis 2 saisons et l'effectif se stabilise cette année grâce à l'investissement de Will EVERAERT, responsable de la team. "A la base, nous voulions une équipe jeune et permettre aux joueurs nés en 2000 de s'aguérir mais tout n'a pas fonctionné comme prévu. Aujourd'hui, le groupe est assez diversifié et de nouveaux joueurs ont rejoint le club pour élargir un noyau déjà en place. Le mélange devrait être sympa...". 

   2 équipes séniors donc mais aussi une section Loisirs qui se développe et compte de plus en plus d'adeptes chaque lundi soir aux Dauphins. De plus, la section Basket Adapté du samedi matin attire aussi beaucoup d'amoureux de la balle orange. Il y a très longtemps que le club n'avait pas compté autant de joueurs adultes alors que d'autres associations ont de plus en plus de mal à exister. "Le seul point noir pour nos gars reste cette génération morte qui fait qu'aujourd'hui, nous n'avons pas de U17M. Nous avons du surclasser certains joueurs et une équipe U20M est engagée en région sous la houlette de Cristo PACHECO et Marika BARNIER. On va donc faire le dos rond, espérer sortir un ou deux joueurs qui pourront renforcer les effectifs séniors sous deux saisons et attendre avec impatience les jeunes nés entre 2005 à 2010 car là, on a pas mal de ressources..."... En tous cas, on ne risque pas de s'ennuyer au BVT les prochaines saisons...

Img 5196
Img 5204
Img 0922

bvt